,

COMMENT FAIRE L’ENTRETIEN DE SA MICROSTATION ?

Les opérations d’entretien de sa microstation sont indispensables à leur bon fonctionnemnt. D’ailleurs, tous les fabricants ainsi que les SPANC insistent sur la nécessité de réaliser une maintenance sur les microstations.

Mais quelles sont les opérations à effectuer pour l’entretien de sa microstation ?

Il existe 3 volets à l’entretien des microstations :

  1. Une surveillance régulière :

Simple, celle-ci doit être réalisée par son propriétaire. Elle consiste en :

  • La vérification de l’alimentation électrique, des alarmes
  • La vérification des ventilations qui ne doivent pas être obstruées (nid d’oiseau, branchages)
  • Le contrôle du bon écoulement des eaux
  • L’absence d’odeur significative, la clarté des eaux en sortie

 

  1. L’entretien annuel

Celle-ci demande un minimum de connaissances et surtout un équipement adapté. Il est donc plus facile de faire appel à un professionnel. Les opérations à effectuer sont différentes selon les marques et modèles. D’une façon générale, il faut :

  • Vérifier le bon fonctionnement des organes électromécaniques de la microstation (compresseur, pompe de recirculation, électrovannes,…) et effectuer une maintenance préventive (dépoussiérage, changement des filtres,…)
  • Contrôler l’état des ventilations
  • Contrôler le bon écoulement des eaux et notamment l’exutoire. Au besoin, enlever les différents dépôts susceptibles de créer de futurs bouchons…
  • Mesurer les paramètres physico-chimiques de la microstation : pH, taux d’oxygène dans le réacteur, et pour les eaux en sortie : taux d’ammonium, turbidité, couleur et absence d’odeur des rejets. Toutes ces mesures permettent au technicien d’évaluer le bon état de santé de la microstation et de faire les réglages qui s’imposent
  • Mesurer la hauteur de boue dans le décanteur primaire afin de déclencher la vidange de la microstation

 

 

  1. La vidange :

Le fonctionnement d’une microstation génère des boues qu’il faut régulièrement évacuer. La réglementation impose que la vidange soit réalisée quand le volume des boues atteint 30 % du volume du décanteur primaire.

Notre expérience nous montre que la fréquence de vidange est très variable d’une installation à une autre selon le nombre d’occupants effectifs, mais aussi des habitudes des usagers. La mesure des boues lors de la visite annuelle permet d’optimiser la durée entre deux vidanges et donc de limiter son coût.

A noter que la vidange doit obligatoirement être réalisée par un professionnel agréé. Lors de cette intervention, celui-ci doit en profiter pour nettoyer à la haute pression les parois internes ainsi que les canalisations d’entrée et de sortie.

 

ASSISTEAUX, un assisteaux adhère ifaa société de service maintenance assainissementréseau national de techniciens pour la maintenance de votre microstation :

 

ASSISTEAUX, www.assisteaux.com, leader de la maintenance des microstations a développé un réseau national de techniciens spécialisés.

Nous sommes à votre disposition pour réaliser cet entretien annuel par le biais d’un contrat de maintenance disponible en cliquant sur le lien suivant : demande de contrat

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.